Qu’y a-t-il derrière le prix fixé par votre entreprise de nettoyage ?

 

composition-prix-nettoyage

 

Depuis 50 ans, peu de grandes innovations viennent alimenter le marché des entreprises de nettoyage. C’est pourquoi, face à une concurrence de plus en plus importante, certains prestataires n’ont pas hésité à casser leurs prix pour gagner des contrats. Mais loin de dynamiser le secteur, cela a considérablement contribué à une dévalorisation du métier. Moins de marge pour assurer des formations ou renouveler le matériel, temps de nettoyage réduit, salariés peu motivés : les conséquences de cette guerre des prix ont été particulièrement néfastes.

À l’origine, le tarif du nettoyage de bureaux était simplement calculé en fonction d’un cadencier prenant en compte la surface, le type de sol et l’encombrement de l’espace. L’utilisation des bureaux ayant beaucoup évolué, réaliser un devis nettoyage nécessite de prendre en compte les particularités liées à l’utilisation faite de l’espace. Une entreprise de nettoyage devrait donc systématiquement poser des questions à propos de l’utilisation des locaux et des habitudes des collaborateurs afin de déterminer la durée de nettoyage au lieu de proposer un cadencier classique.


 

La durée nécessaire du nettoyage

 

1. Les caractéristiques des locaux

Outre la surface en m², l’entreprise de nettoyage doit adapter sa prestation à la composition des locaux, c’est-à-dire s’il s’agit d’un open space unique ou des bureaux fermés, mais aussi du nombre d’étages que comptent les locaux. 

La nature des salles et des revêtements est également prise en considération. En effet, alors qu’une moquette ne nécessite qu’un seul passage d’aspirateur, un sol en PVC ou en parquet nécessite également un passage humide par exemple. 

2. L’utilisation de l’espace

Voici la raison principale pour laquelle le chiffrage d’une prestation de nettoyage basée uniquement sur l’utilisation est devenu totalement obsolète. L’influence de l’aménagement des espaces sur le devis de nettoyage est telle que pour une surface et un nombre de collaborateurs strictement identiques, un devis peut varier du simple… au triple ! L’entretien des locaux va dépendre en particulier de facteurs tels que:

  • le nombre d’espaces collaboratifs: espaces cafés, coins tisaneries, espaces de restauration, terrasses, etc. Ces espaces, lieux d’affluence majeurs de la part des collaborateurs, nécessitent naturellement des passages de nettoyage quotidiens voire même plusieurs passages par jour.
  • l’ouverture à des clients ou des personnes extérieures 
  • le nombre de salles de réunion, leur taille et leur configuration 
  • enfin, l’adoption d’un mode de travail flex office, c’est-à-dire avec des bureaux non attitrés aux collaborateurs implique un nettoyage quotidien des bureaux.

Selon les utilisations, plusieurs passages dans la journée peuvent même devenir nécessaires. Par exemple, dans une entreprise de plus de 50 collaborateurs avec une cafétéria, on estime nécessaire une permanence après le déjeuner.

3. Habitudes et responsabilisation des collaborateurs

Si le nombre de collaborateurs permanents est un point important dans le calcul du tarif du nettoyage de bureaux, il n’est pas suffisant. L’entreprise de nettoyage doit aussi prendre en compte la responsabilisation des collaborateurs, qui fluctue beaucoup d’une entreprise à l’autre.

Il existe différentes manières pour les collaborateurs d’être plus responsables et ainsi de rendre le ménage dans le bureau plus rapide : nettoyer la table de déjeuner, ramasser ses affaires en sortant d’une salle de réunion, ranger son bureau le soir, mettre sa tasse à café à laver…

À noter : 

  • Un déménagement est un très bon moment pour mettre en place de nouvelles habitudes
  • Plus le fonctionnement de vos locaux est flexible (home-office, flex-office…) plus la responsabilisation devra être importante pour ne pas être chronophage pour les agents de nettoyage

Votre entreprise de nettoyage peut aussi vous aider à responsabiliser vos collaborateurs avec un affichage par exemple.

Astuce: Pourquoi mettre en place une prestation de recyclage avec apport volontaire peut permettre de gagner du temps sur la prestation de nettoyage ?

Depuis 2018, le décret 5 flux impose aux entreprises de mettre en place le tri sélectif dans leurs bureaux. En choisissant de fonctionner par apport volontaire, c’est-à-dire en supprimant les corbeilles individuelles au profit d’ilots de bacs de tri, vous supprimez pour l’entreprise de nettoyage une tâche à faible valeur ajoutée et réduisez ainsi le temps de nettoyage.

 

4. Prestation premium

Dernier élément à prendre en considération pour le chiffrage : les espaces devant particulièrement refléter l’image de votre entreprise et pour lesquels une prestation plus approfondie est requise. Quelques exemples : halls d’accueil, bureaux de la direction ou showrooms et autres salons premium accueillant les clients. Bien sûr, cela impacte directement le temps passé sur place par les Cleaners.

 

 


Le prix à l’heure

 

1. Le coût de la main-d’œuvre et la formation

Bien sûr, le premier facteur à avoir une incidence sur le tarif horaire de l’entreprise de nettoyage est la rémunération chargée des agents de nettoyage intervenants sur votre site pour répondre à vos besoins et exigences. En outre, l’élément principal qui peut faire varier la rémunération des agents : leur ancienneté et leur classification dans la convention collective. Par exemple, si l’équipe proposée comprend un chef d’équipe, ce dernier aura une rémunération plus élevée et donc un taux horaire plus important.

2. Les produits et le matériel utilisés

Les produits d’entretien et le matériel nécessaires pour le nettoyage des bureaux sont le plus souvent inclus dans le taux horaire de votre prestataire.

Cependant, vous pouvez regarder de plus près :

  • le type de produits proposés : une entreprise de nettoyage vous proposant des produits écologiques va probablement avoir un taux horaire plus élevé, car ces produits sont plus chers à l’achat. 
  • l’attention portée au matériel de nettoyage pour faciliter les conditions de travail des agents. Exemple : des chariots avec 2 bacs de déchets (DIB et recyclable), la mise à disposition de chariots permettant de récolter les tasses des collaborateurs sur les bureaux….

3. Les moyens au service de l’efficacité opérationnelle

Comme évoqué en préambule, la course au prix a été particulièrement néfaste sur le secteur du nettoyage. Elle est synonyme de moins de marge et donc également moins de moyens disponibles pour former les agents et pour améliorer le pilotage des prestations.

Certaines entreprises ont décidé de prendre le contre-pied et d’investir dans la formation des cleaners, ainsi que dans les nouvelles technologies pour optimiser le quotidien des agents et leur qualité de service. Ces investissements ont bien sûr une incidence sur le taux horaire de nettoyage, c’est donc un point important à creuser pendant une phase de consultation.

L’entretien des locaux est trop souvent perçu comme une prestation obligatoire, n’apportant aucune valeur ajoutée. Pourtant si l’entreprise de nettoyage opte pour un rôle de conseil, qu’il apporte une forme de labellisation et d’accompagnement par rapport à vos initiatives responsables, cela peut réellement apporter à votre entreprise, que cela soit pour le bien-être de vos salariés ou pour l’image que vous renvoyez à vos clients.