Le blog 

Ménagez votre quotidien

Pourquoi nous avons fait disparaître la corbeille sous votre bureau ?

5/5

Leur absence déboussole les visiteurs et les nouveaux venus. Les anciens, eux, crient à la spoliation. Ils ont osé me faire ça, à moi ? Depuis quelques mois, toutes les corbeilles individuelles ont disparu de nos bureaux. Elles ont été remplacées par un seul et unique set, situé dans la cuisine, pour faire place à « l’apport volontaire ».

Pourquoi ce choix radical ?

  • « Pour vous empêcher de jouer au basket ? »
    Bien tenté.Il y a quelques pros du tir à 3 points dans nos équipes. Et même avec une corbeille placée à 2,5 mètres, la boulette de papier finissait rarement au sol. La pratique n’a donc jamais été interdite. Il doit y avoir d’autres pistes…

 

  • Parce qu’elles sont disgracieuses et qu’elles envahissent l’espace ? »
    Non plus.Cela dit… ces réflexions mériteraient probablement que l’on s’y attarde dans un autre post.

 

  • « Vous souhaitez faire évoluer les comportements des équipes ? »
    Bingo ! Les corbeilles individuelles sont pratiques en apparence. Mais elles sont collectivement inefficaces.

Nous avons donc fait le choix de responsabiliser les équipes en prenant une décision sans appel : les corbeilles individuelles seront supprimées pour de bon. Désormais chacun d’entre nous devra se lever, plusieurs fois par jour ou en fin de journée, pour jeter ses déchets dans les poubelles installées dans un lieu central (la cuisine en l’occurrence). C’est ce qu’on appelle l’apport volontaire. Au départ, les équipes accueillent la mesure avec suspicion. Mais elles sont vite passées à autre chose, en constatant les nombreux effets positifs de la mesure.

« Vive l’apport volontaire ! »

Un tri plus sélectif

Des papiers roulés en boule, ce vieux stylo cassé, des épluchures de mandarine et une barquette de Pépito : vos déchets en tous genres finissent dans la corbeille. Parce qu’ils manquent de temps – et parce que ce n’est pas leur rôle – les personnels d’entretien les vident ensuite les unes après les autres en les transvasant dans un sac plus grand. Le tri est impossible, donc négligé. Saviez-vous que seuls 35% des papiers consommés au bureau sont recyclés ?*. On doit pouvoir mieux faire sans trop d’effort ! En supprimant les corbeilles et grâce à l’apport volontaire, nous nous obligeons à nous débarrasser des déchets recyclables dans la poubelle prévue à cet effet, ces mêmes déchets qui sont récoltés et récupérés chaque jour. Le geste est petit, mais prend vite de l’ampleur dès qu’il est répliqué à plus grande échelle.

Sans compter que les opérateurs de collecte et de tri, comme Lemon Tri  (un partenaire avec lequel nous préférons travailler !) fournissent des outils de suivi des performances et de traçabilité qui permettent facilement de se rendre compte des progrès réalisés.

Moins de déchets

Savez-vous qu’un employé de bureau produit en moyenne de 120 à 140 kg de déchets par an*, dont trois quarts de papiers et cartons ? L’ère digitale n’a pas vraiment diminué la quantité de papier consommé, qui reste le premier consommable utilisé au bureau. On imprime toujours autant de documents, qui finiront invariablement dans la corbeille, avec un surcoût évitable et un impact réel sur l’environnement. Faire disparaître les poubelles du champ de vision de nos équipes, c’est leur rappeler chaque jour que cet email, ce brouillon de plaquette qu’ils comptaient imprimer devra rester sur leur bureau toute la journée – ou qu’ils devront se lever de leur bureau et se rendre dans la cuisine pour s’en débarrasser. Autant s’épargner cette peine, et réfléchir à deux fois avant d’imprimer un document inutilement.

Le bien-être pour tous

Nous avons plusieurs défauts chez Cleany, le premier étant d’être maniaques. On ne peut rien y faire, c’est dans nos gênes. Alors des bureaux épurés et désencombrés de ces vilaines corbeilles, l’idée nous plaisait bien. Et nous détestons l’inefficacité. L’équipe fournit des efforts considérables pour réduire la pénibilité du travail de nos Cleaners, depuis le choix de leur équipement jusqu’à l’optimisation de leurs temps de trajet. Quand on voit le temps que le responsable du ménage perd chaque jour à vider les corbeilles au détriment de tâches plus importantes, notre choix est vite fait.

Supprimer les corbeilles individuelles, c’est réduire le nombre de déchets, améliorer le tri sélectif dans l’entreprise, et contribuer petit à petit à changer les comportements au bureau, pour un coût équivalent à zéro !

Et vous, êtes-vous prêts à vous lancer ?

* Être éco-citoyen au bureau, ADEME, 2013

 

#Ecologie – #Servicesgénéraux#Aménagementdeslocaux – #Recyclage#Triselectif

Qu'avez vous pensé de la qualité du contenu ?
5/5

Cas client LeCab

    Le sens de l’accueil LeCab réinvente la mobilité urbaine grâce à sa technologie et son réseau de 6 000 chauffeurs partenaires. Cleany y

Read More »
Bureau Evaneos

Cas client Evaneos

Evaneos prend les manettes d’un immeuble de 8 étages Des bureaux flambant neufs Evaneos met en relation des voyageurs avec des agences locales dans le

Read More »